LE DOCTORAT : COMMENT ÇA SE PASSE ? Quels changements en doctorat ?

Quels changements en doctorat ? Le contenu de cet article est disponible en vidéo 👆

Qu’est-ce qui change, en doctorat ?

Difficile à imaginer, n’est-ce pas ?

Après un master, ou après avoir effectué un parcours professionnel de quelques années, vous avez décidé de sauter le pas et de vous inscrire en doctorat.

Quel ne fut pas votre étonnement lorsque, d’emblée, l’administration doctorale vous a mis au diapason !

Comment cela, il faut un directeur de thèse, un projet doctoral ou un financement pour s’inscrire ?

« Que nenni, ma bonne dame ! Personne ne m’a prévenu ! »

Bon. Il est possible qu’à présent, vous vous posiez quelques questions sur le doctorat, sur le statut de doctorant, ou tout simplement sur le déroulement de la formation doctorale.

Et vous avez raison !

En doctorat, beaucoup de choses vont changer.

Et comme une personne avertie en vaut deux, le mieux est de tout vous dire dès maintenant.

1. Le statut de doctorant

En doctorat, vous devenez « doctorant ».

Vous le verrez au cours du parcours, certaines personnes continueront de vous appeler « étudiant » pendant que d’autres promouvront le statut de doctorant comme étant bien distinct de celui d’étudiant.

Je fais partie de ces dernières.

Un doctorant n’est pas un « étudiant en thèse ». Cette formule ne veut d’ailleurs rien dire : comment appellerait-on alors un « étudiant en mémoire » ?

Un doctorant n’est plus un étudiant parce que la formation doctorale est une formation professionnelle, et des plus singulières : il n’y a aucun équivalent.

Selon les textes, la formation doctorale est « une formation à et par la recherche ». Pour le dire vulgairement, vous êtes un apprenti chercheur.

Mais dans les faits, vous êtes un jeune chercheur et mieux vaut comprendre très vite ce que cela implique.

2. Le fonctionnement par semestres, les cours, les examens

En doctorat, le calendrier ne fonctionne plus vraiment par semestres, comme c’était le cas en licence et en master.

Il n’y a plus de cours, et donc plus d’examens de fin de semestre. En doctorat, vous avez toujours des crédits à valider : la majeure partie de ces crédits concerne la thèse de doctorat, mais beaucoup d’autres crédits seront obligatoires.

Ces crédits, vous les obtiendrez en suivant des formations doctorales. Vous pouvez en consulter le catalogue sur le site des écoles doctorales. Chaque école propose un large panel de formations, allant de l’approfondissement en langue étrangères aux ateliers d’écriture scientifique, à l’apprentissage d’outils de recherche ou de logiciels.

D’autres crédits seront obtenus par la publication d’articles scientifiques dans des revues spécialisées, et à la communication en colloques ou en journée d’études.

Chaque école doctorale a ses propres règles en matière de formations et d’acquis spécifiques, même si c’est globalement assez proche d’une école à une autre.

Vous pouvez choisir le moment où vous ferez vos formations doctorales. Vous pouvez très bien n’en valider aucune la première année, puis tout valider pendant la deuxième ou la troisième année. Le mieux est de commencer à vous former dès la première année.

En revanche, vous devrez présenter chaque année l’avancement de vos travaux devant un comité. Ce comité vous autorisera à vous réinscrire si votre avancement est satisfaisant. C’est ainsi que vous « validerez » vos années doctorales.

Tous les ans, vous devrez vous réinscrire.

changements en doctorat

3. Le rattachement à une école doctorale et à un laboratoire

En doctorat, vous ne serez plus rattaché à une UFR comme en licence et en master.

Vous serez rattaché à un laboratoire et à une école doctorale. De manière très schématique, vous pouvez rapprocher ce fonctionnement à une formation en alternance : le doctorat étant une formation professionnelle, vous serez rattaché à la fois à l’école (doctorale) et à un lieu professionnel (le laboratoire).

L’école doctorale s’occupe de tout ce qui concerne votre dossier administratif et les formations doctorales. Au laboratoire, vous pourrez également suivre quelques formations spécifiques à votre discipline de recherche et vous serez intégré à une équipe de recherche.

Ces deux entités sont complémentaires au cours de votre formation, et vous proposeront chacune d’acquérir des compétences spécifiques en recherche.

4. La relation avec le directeur ou la directrice de recherche

En master, vous aviez déjà un directeur ou une directrice de recherche.

En doctorat, ce sera toujours le cas mais désormais, vous ne serez plus dans une relation aussi « binaire » avec votre encadrant.

D’autres chercheurs seront à vos côtés : il s’agit des chercheurs qui composent le comité de suivi de thèse.

Vous devrez tenir informé ce comité de votre avancement chaque année, et chacun des membres donnera un avis favorable ou défavorable à votre réinscription en doctorat.

Ce comité est là pour vous aider, vous écouter et vous orienter en cas de problème avec votre directeur : il peut arriver que ce dernier ne soit pas suffisamment présent, ou qu’il soit trop présent, et que d’une manière ou d’une autre, des problèmes relationnels s’installent entre vous.

C’est pour briser cette relation binaire entre le doctorant et son directeur que le comité de suivi a été mis en place en 2016.

Certaines écoles doctorales laissent à leurs doctorants le choix total ou partiel des membres de ce comité. Il est alors extrêmement important que vous fassiez ce choix en conscience : vous pouvez souvent choisir au moins un membre, et ce dernier ne doit pas obligatoirement être HDR.

Il peut s’agir d’un maître de conférences que vous avez apprécié durant vos études supérieures, ou d’un chercheur avec qui vous aviez sympathisé pendant la phase où vous cherchiez un directeur.

Quoi qu’il en soit, choisissez chacun des membres avec soin, car c’est vers eux que vous devrez vous tourner en premier lieu en cas de problème.

Vous l’aurez donc compris, beaucoup de choses vont changer en doctorat ! Votre statut, mais aussi vos occupations, vos responsabilités et votre rythme de travail seront très différents. Ne vous laissez pas surprendre par ces nouveautés, prenez votre place en doctorat et comprenez dès que possible que vos choix en doctorat détermineront votre avenir professionnel !

Besoin d’être accompagné pour réussir à entrer en doctorat ? Rejoignez le programme « Lauréats » !

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on linkedin
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.