AGENCE CONSEIL AUX JEUNES CHERCHEURS

QU’EST-CE QUE LE FINANCEMENT DOCTORAL ? 4 idées reçues sur le financement en doctorat

👉 Retrouvez le contenu de cet article sur le financement doctoral en vidéo

La question du financement doctoral est centrale en doctorat.

Pourtant, elle n’est pas claire dans l’esprit des candidats au doctorat, qui pensent souvent :

  1. Que le financement n’est pas toujours obligatoire
  2. Qu’on peut financer sa thèse en travaillant
  3. Que seules les écoles doctorales peuvent accorder un financement doctoral
  4. Que le financement doctoral doit être trouvé avant la première inscription

Or, il convient de nuancer et de préciser certaines de ces croyances.

1. Le financement n’est pas toujours obligatoire

Le financement est toujours obligatoire : l’école doctorale et le laboratoire vous demanderont systématiquement quelle est votre source de revenu pour mener la recherche, et cette partie doit apparaître dans le projet doctoral.

Par contre, si le financement de recherche est nécessaire dans toutes les disciplines :

  • Il est obligatoire dans tous les domaines des sciences appliquées.
  • Il n’est pas obligatoire dans certaines disciplines des sciences humaines et sociales (SHS).

Les financements de recherche étant rares dans des disciplines comme le droit, l’histoire, les arts et le patrimoine, la littérature, la philosophie ou la psychologie, certains laboratoires autorisent les doctorants à s’inscrire en attendant l’obtention éventuelle d’un financement de recherche.

Cela ne retire en rien la nécessité de faire financer sa recherche doctorale par une université ou par une entreprise par exemple.

Pourquoi ?

Parce que le doctorat est une formation professionnelle directement connectée à des besoins concrets.

Une thèse qui n’est pas financée est jugée trop éloignée des besoins réels dans un domaine donné – et c’est hélas trop souvent le cas.

Or, si le projet ne fait pas ses preuves en ce sens, l’insertion professionnelle est extrêmement compliquée – généralement impossible – à la sortie du doctorat.

Pensez donc toujours au financement de votre recherche : qui pourrait la financer ? Qui serait intéressé par cette recherche ? À qui peut-elle servir ?

Ces trois questions doivent être au centre de vos préoccupations avant l’entrée en doctorat. Elles sont au cœur du projet doctoral.

Guide offert : les 5 conseils pour réussir son inscription en doctorat

Vous souhaitez des conseils pratiques pour réussir ?

   Téléchargez votre guide gratuit

   Bonus : recevez mes meilleurs conseils par email pour réussir votre inscription en doctorat

2. On peut financer sa thèse en travaillant

Oui, lorsque le financement de recherche n’est pas obligatoire pour l’inscription en première année.

Si votre laboratoire et votre école doctorale vous ont donné l’accord pour vous inscrire sans financement de recherche, vous allez certainement travailler pour financer votre recherche.

Il faudra en tout cas justifier d’un revenu, avec pièces justificatives à l’appui.

Vous pouvez donc être salarié.

MAIS

Attention à ne pas tomber dans le piège le plus courant : travailler en dehors du domaine professionnel que vous visez à l’issue du doctorat.

On fait trop souvent l’erreur – je l’ai moi-même commise – de financer son travail de recherche comme on finançait ses études jusque-là, avec un job étudiant.

Ou alors, dans le cas des reconversions professionnelles, on tend à rester sur un poste le temps de faire la thèse, en espérant ensuite changer de travail.

Évitez absolument cela.

Pourquoi ?

Parce que l’obtention du doctorat ne vous permettra pas de faire cette transition. Le plus important pour un futur employeur n’est pas dans le diplôme du doctorat, mais dans le mode de financement du doctorat.

Aucun recruteur en France ne vous recrutera sur la seule base du diplôme, mais sur vos expériences professionnelles en lien avec ce diplôme – le doctorat étant une formation professionnelle.

Par conséquent, si vous êtes salarié :

  • Travaillez dans le domaine que vous visez : l’éducation, le sport, la culture, les lettres, ont des marchés professionnels associés – les écoles, les associations, les mairies, les musées, les galeries, les maisons d’édition, les librairies, etc. Trouvez quelque chose qui soit en rapport direct avec l’univers que vous ciblez.

  • Tenez compte du fait qu’un doctorant salarié va prolonger la durée du doctorat de manière conséquente – 5 ans en moyenne sont nécessaires au lieu de 3. Or, le maximum est désormais de 6 ans : tout doctorant inscrit après 2016 est tenu de terminer sa thèse dans un délai maximum de 6 ans. Il ne sera pas possible de vous inscrire en 7ème année.

  • Cherchez tout de même, sans relâche et tout au long du doctorat, un financement de recherche. Ce dernier est le meilleur moyen d’avoir des perspectives sérieuses à la sortie du doctorat, car c’est ce financement qui donnera la meilleure crédibilité à vos travaux de recherche – et donc, à votre expertise.

financement doctoral

3. Seules les écoles doctorales peuvent accorder un financement doctoral

Non, vous pouvez obtenir d’autres types de financements.

Les financements de recherche de l’école doctorale (les contrats doctoraux) sont délivrés par les universités et permettent à une poignée de doctorants d’être rémunérés pour mener leur recherche doctorale.

Mais si vous n’obtenez pas ce type de contrat, vous pouvez vous tourner vers d’autres types de financements.

Par exemple :

  • Le contrat d’organisme de recherche vous permet d’être rémunéré par votre centre de recherche de rattachement (le CNRS ou le Cnes par exemple) ;

  • Le financement CIFRE vous permet d’être rémunéré par l’ANRT via une structure ou une entreprise partenaires ;

  • Les bourses de recherche vous permettent de bénéficier d’un financement de recherche offert par un ministère, un organisme ou une fondation ;

  • Les contrats de recherche vous permettent de percevoir une rémunération en intégrant un projet de recherche directement lié à votre projet doctoral.

Il existe d’autres types de financements doctoraux, notamment lorsque vous êtes étudiant étranger en France (par vos pays d’origine par exemple) ou lorsque vous faites le doctorat en co-tutelle (avec le pays partenaire notamment).

4. Le financement doctoral doit être trouvé avant la première inscription

C’est le cas uniquement lorsque le financement doctoral est obligatoire à la première inscription (en sciences appliquées et dans certaines disciplines des SHS).

Par contre, lorsque le financement de recherche n’est pas obligatoire pour s’inscrire, vous pouvez – et vous devez – en chercher un jusqu’au bout.

Il est très rare, mais possible, d’obtenir un contrat doctoral en deuxième année de doctorat.

Il est également possible d’intégrer un projet de recherche ou d’obtenir une bourse de recherche au cours des années doctorales : il existe des bourses spécifiques pour terminer une thèse, des bourses pour financer six mois à l’étranger, ou dans un centre spécifique.

Et puis, il est possible d’obtenir des Prix. On croit souvent que ces derniers sont remis à la fin du travail de recherche, mais de nombreux Prix sont offerts pendant le parcours pour encourager les jeunes chercheurs.

Vous l’aurez compris, les financements de recherche font une grande différence, non seulement pour vous, mais pour votre projet doctoral et pour la suite de votre carrière. En fonction de votre situation et de votre projet professionnel post-doctoral, il sera judicieux de vous tourner vers tel ou tel type de financements.

Par exemple, un contrat doctoral, qui permet très souvent d’enseigner, sera intéressant pour poursuivre une carrière académique, alors qu’une CIFRE vous permettra de vous insérer plus facilement en entreprise. Mais l’un n’empêche pas l’autre !

Ce qu’il faut retenir, c’est que le financement de recherche fera une énorme différence pour la suite. Ne négligez jamais cet aspect de votre projet, et saisissez absolument toutes les opportunités qui se présentent, avant et pendant le doctorat.

Besoin d’être accompagné pour entrer en doctorat ? Rejoignez le programme « Lauréats » !

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on linkedin
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *