Comment créer le projet de thèse ? Choisir un sujet et rédiger le projet doctoral en 3 étapes

« Comment faire financer mon projet de thèse ? »

« Comment trouver un directeur de thèse qui accepte mon projet doctoral ? »

Si vous vous posez ces questions, c’est que vous avez rédigé un projet de thèse et que vous cherchez à concrétiser ce projet.

C’est normal.

Le problème ?

Vous fonctionnez en partie à l’envers.

Être autonome et suffisamment averti sur un sujet pour être en mesure de rédiger un projet doctoral seul, c’est une très bonne chose.

Ce qui tourne à l’envers, c’est que vous procédez par étape, de manière chronologique :

  1. Soutenance de mémoire (master)
  2. Rédaction d’un projet doctoral
  3. Envoi du projet pour trouver un directeur
  4. Recherche du financement pour le projet

Et ça bloque.

Ça bloque soit à l’étape 3, soit à l’étape 4.

Sachez que si ça bloque, c’est normal.

Si ça ne bloque pas, ça bloquera forcément plus tard – et trop souvent, ça bloque trop tard.

Alors, comment on fait ?

1. Le sujet de recherche n’est pas le projet de thèse 

À ce stade, votre problème n’est pas de trouver un financement. Ce n’est pas non plus de trouver un directeur de thèse.

Votre problème, c’est que vous avez écrit un projet doctoral sans tenir compte de votre directeur de thèse et sans tenir compte de votre financement.

Mais comment tenir compte de ces deux paramètres dans un projet doctoral ?

En écrivant un projet doctoral avec un directeur de thèse, en tenant compte des besoins de la recherche et du terrain socio-professionnel.

Vous avez en tête un sujet de recherche. Ce sujet peut se décliner en plusieurs projets de thèse : il existe de nombreuses problématiques au cœur de votre sujet d’intérêt.

Si votre objectif est bien de faire une carrière dans la recherche ou dans l’univers socio-professionnel auquel votre sujet est connecté, alors le but de votre projet doctoral est de choisir LA bonne problématique.

La bonne problématique est celle qui va vous permettre de travailler sur ce sujet de recherche en doctorat et de faire une carrière par la suite.

C’est pour cette raison que les laboratoires vous imposent d’être aligné avec leurs axes : vous devez a minima vous intéresser à l’actualité de la recherche.

Mais cela ne suffit pas : 40 % des thèses en sciences humaines et sociales sont abandonnées faute d’accompagnement et de perspectives.

Parmi les 60 % de doctorants qui soutiennent leur thèse, une large part est ensuite confrontée au chômage et à l’impasse : leurs projets de thèse n’étaient pas alignés avec l’univers professionnel auxquels ils étaient rattachés.

Pour le dire vulgairement, ils n’intéressent personne.

Ne vous faites pas avoir et ne vous faites aucune illusion : il en ira de même pour vous si vous n’intégrez pas la valorisation future du projet que vous êtes en train de construire.

Ce n’est pas parce que vous êtes passionnés par votre sujet que vous devez l’aborder comme un loisir. Le doctorat est « une expérience professionnelle de recherche[1] », et c’est donc bien un projet professionnel que vous abordez.

Penser votre sujet n’est pas difficile, au contraire.

C’est votre premier challenge de recherche : trouver la bonne problématique, le bon angle sous lequel attaquer le sujet.

C’est le cadrage de votre projet.

2. Bien cadrer son projet de thèse

Au lieu de fonctionner de manière chronologique, vous devez mettre en place plusieurs actions en même temps.

C’est-à-dire ?

En fonctionnant de façon triangulaire :

  • Vous avez une passion, un sujet de thèse en tête. Vous allez rédiger votre idée de façon structurée.
  • Ensuite, quand vous aurez une connaissance suffisante sur le sujet sur lequel portera votre thèse, vous allez rechercher une problématique.

C’est là que vous allez cesser d’écrire votre projet tout seul.

  • Vous allez contacter les professionnels de la recherche et du secteur en question pour avoir des informations sur l’actualité de la recherche dans cette discipline et sur les besoins concrets dans ce domaine.
  • Vous allez chercher à savoir quel genre d’étude serait utile sur ce sujet. Pour cela, demandez-vous à qui votre thèse serait utile. Qu’est-ce qu’une nouvelle étude dans cette discipline pourrait apporter, et pourquoi ? Quels sont les besoins des acteurs à l’heure actuelle ?
  • Vous allez étudier les offres de financement dans votre discipline de recherche, pour comprendre ce qui est recherché et ce qu’est un projet de recherche susceptible d’être porteur.

C’est ainsi que vous allez transformer votre idée initiale en projet de thèse convaincant, qui intègre les besoins et les acteurs, et le rendre porteur pour votre carrière.

Vous allez donc procéder par triangulation, autant de temps que nécessaire, en revenant toujours à votre idée initiale : le but n’est pas de la perdre ou de la dénaturer, mais de l’adapter de sorte à ce que vous puissiez faire carrière dans ce domaine.

projet de thèse

3. Et en sciences humaines et sociales ?

« Je suis en histoire médiévale, je ne comprends pas ton raisonnement. »

« Elle est marrante elle, en philosophie je fais comment ? »

Vous faites exactement la même chose.

Si vous ne comprenez pas le raisonnement, c’est probablement que vous n’avez pas encore identifié l’ensemble des acteurs qui gravitent autour de la recherche dans votre discipline.

Commencez-donc par là :

  • Où sont vos sources ?

Ne cherchez pas un financement de votre région si vos sources et/ou votre terrain de recherche se trouvent dans une autre région. Les opportunités sont là où se trouvent vos sources: les régions ne financement pas des jeunes chercheurs, elles financent des projets.

  • Quels laboratoires publics travaillent sur ce sujet ? Pourquoi ?
  • Quelles autres institutions y travaillent, en France comme à l’étranger ? Pourquoi ?
  • Quels sont leurs programmes actuels ?
  • Qu’ont-ils financé récemment ? Que proposent les offres actuelles ? Quels évènements, colloques, expositions, congrès, ont été organisés récemment ? Pourquoi ?

Il y a souvent un lien avec un fait d’actualité, une histoire, un anniversaire, une découverte, un changement, une ligne politique, une ligne diplomatique, etc. Identifiez le lien.

Puis, posez-vous l’ensemble de ces questions et rédigez les réponses les plus exhaustives possible :

  • A votre avis, qu’est-ce que votre thèse pourrait changer (dans le monde, dans la société, dans un groupe, dans la fiction en place dans le système actuel, dans les structures privées et/ou publiques comme les musées ou l’univers associatif) ? Votre thèse doit changer quelque chose, c’est obligatoire.
  • Quelles applications concrètes pouvez-vous envisager avec un doctorat dans cette discipline et sur ce sujet ?
  • Dans l’idéal, quel serait l’impact de votre étude ? Pour qui ? Pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui manque, aujourd’hui, dans ce domaine ?
  • Avec qui aimeriez-vous travailler dès aujourd’hui, et pourquoi ? Qu’est-ce qui vous en empêche ?
  • Avec qui pouvez-vous envisager de travailler par la suite ?
  • A votre avis, les acteurs sont-ils informés et ont-ils conscience de l’intérêt de la recherche que vous proposez ? Pourquoi ?
  • Avez-vous déjà discuté avec eux ? Qu’est-il ressorti des échanges ?

Faire ce travail vous fera forcément avancer dans la bonne direction.

Cela va vous conduire à contacter les professionnels compétents et à suivre exactement le même raisonnement que les jeunes chercheurs font lorsqu’ils sont obligés de trouver leur financement pour accéder à l’inscription en doctorat : travailler son idée, identifier et contacter les acteurs, tenir compte du terrain socio-professionnel.

Et tout cela, sans dénaturer votre idée initiale, votre idéal.

La rédaction de votre projet de thèse doit vous permettre de faire déjà des découvertes. Il doit vous conduire à avoir des échanges. Il doit vous permettre de vous intégrer à un groupe de professionnel.

Avec le temps, vous trouverez le juste équilibre entre votre passion, l’importance de travailler avec un directeur qui vous porte vers le haut, et la nécessité de faire financer un projet de recherche doctorale – même lorsque le financement de recherche n’est pas obligatoire pour vous inscrire.

Besoin d’être accompagné ? 👉 Rejoignez-le programme Lauréats !


[1] Article 1 de l’Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000032587086/, consulté le 18 mai 2022.

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on linkedin
Partager

3 réponses

  1. Bonjour ! Je suis juriste de formation, je viens d’obtenir mon diplôme de Master 2 en droit communautaire OHADA. Je voudrai poursuivre mes études en thèse. J’ai besoin de vos conseils et orientations pour rédiger mon projet de thèse et trouver un directeur qui pourrait m’encadrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.